Rechercher
  • Baptiste L.

Quel boulot de dingue

Nous sommes en juillet 2022, c'est la deuxième canicule de l'année, avec les multiples échecs de l'année ça commence à entamer le morale sérieusement. Il paraît que les agriculteurs se plaignent beaucoup, je n'y ferais pas exception.

Plus d'eau dans l'étang, le manque de pluie du printemps et de l'hiver m'a fait partir avec 20% d'eau en moins dans la réserve sachant qu'elle était déjà juste pour tenir l'été. Malgré l'utilisation de paillage plastique & naturel, le sous arrosage et l'utilisation de goutte à goutte les sols sont très secs. Choux pointus, betterave, fenouils, carottes, une partie des tomates, melons, concombre râtés. Et maintenant je crains le pire pour les pommes de terres, les courges, et les carottes, choux, poireaux. Bref, moralement quand on voit le boulot abattus pour récolter si peu, c'est dur. Pour finir sur l'eau, je ne pourrais pas faire de forage avant Mars 2023. J'ai contacté la chambre d'agriculture, la mairie, pour voir comment je pourrai être aidé.

La commercialisation stagne, pas grand monde le mercredi, les mêmes chiffres à Candé, les carences de la production n'aide pas mais c'est pas la seule raison, je commence a me préparer psychologiquement à aller vendre en ville.

Pas grand chose de positif dans cet article, des doutes et déceptions, beaucoup, mais c'est ce qu'il se passe ici. Je pensais qu'on commencerait à voir le changement climatique en 2030, mauvais calcul qui coûte cher maintenant. Que ça me serve de leçon, va falloir être prêt encore plus vite. Pour l'instant je lâche rien, je garde un peu d'espoir d'en voir le bout, j'avais probablement besoin de vider mon grenier à seum !


Baptiste


Ps : Si tu connais une solution pour le ramener de l'eau en grande quantité...


23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout